Best compra patente “Bow”

22 04 2008

Os irmãos Legaignoux, reformam-se após a venda da patente “Bow” á Best Kiteboarding.

La news sur la vente de la licence des frères Legaignoux datant de 3 jours, les tractations ont déjà eues lieu et c’est Best Kiteboarding qui remporte ainsi la licence sur les ailes de type “Bow”.

L’accord de licence concerne tous les droits de propriété intellectuelle entre les parties pour les kites gonflables et leurs systèmes de contrôle, passés ou présents.

Voici le commentaire de Ian M.Huschle, CEO de Best : “Le travail originel de Bruno a donné naissance au kitesurf et ses innovations suivantes ont fait de ce sport l’un des plus excitants jamais inventés. Nous sommes ravis de l’aider dans ses efforts d’innovation et de faire notre part pour rendre le kitesurf plus fun, plus accessible et plus sécurisant que jamais.”

Avec un réseau de distribution qui inclut 500 points de vente dans 50 pays à travers le monde, Best Kiteboarding est la marque à la croissance la plus rapide de l’industrie du kite.

Bruno conclut : “Cà a été intéressant de regarder l’évolution de Best, et j’ai apprécié faire connaissance avec eux. Ils prennent sérieusement leur rôle dans l’industrie et ils s’attachent à consolider l’esprit du sport.”

Après ce rachat, Bruno annoncait son départ prochain de la scène Kitesurf. “Cà a été une fantastique aventure, à laquelle j’ai consacré 24 années de ma vie. Il est temps pour moi de passer à autre chose. Je n’ai pas d’idée précise de ce que je vais faire. La R&D m’intéresse toujours mais plus le côté business, je vais peut-être plancher sur le kite-boating. Et j’ai envie de voyager, naviguer, voler… Ce qui est sûr, c’est que je ne vais pas m’ennuyer.”

Bruno souhaite vendre ses parts de Diamond White, propriétaire des brevets Bow, dès que ceux-ci seront délivrés par les Offices de Propriété Intellectuelle concernés, ce qui adviendra dans les prochains mois. La société Diamond White, quand à elle, continuera a fonctionner comme avant.

Il faut maintenant esperer que les prix des ailes ne vont pas augmenter avec ce rachat et plutôt baisser.”

Advertisements




Irmãos Legaignoux vendem patente “Bow”

19 04 2008

brunopatentsale.jpg

April 18 (Bloomberg) — On a windy day in 1985, Bruno Legaignoux jumped into the ocean off France’s Brittany coast with a homemade kite harnessed to his waist and skis on his feet, letting the wind pull him across the water.

Then, suddenly, a gust of wind lifted the 24-year-old inventor into the air, before dropping him back down and sending him skimming over the waves. Kiteboarding was born.

“It took me by surprise,” recalled Bruno, now 47 and a millionaire. “I realized the sport had potential. It was fun.”

Now kiteboarders outnumber windsurfers on beaches from Hawaii to Corsica and a professional circuit is sponsoring 10 events in 2008. This week, more than 50 kiteboarders are competing at Mondial du Vent in Leucate, France, where 19-year- old Briton Aaron Hadlow is defending his freestyle championship.

The kiteboarding boom has made Bruno and his brother, Dominique, wealthy after they patented their kite designs. Now they are in talks to sell their patents before a new technology makes theirs obsolete.

“The patent can be questioned by counterfeiters at any moment and a new type of more-advanced sail can be invented from one day to the next,” said Bruno, who like his brother lives in the Dominican Republic. “I prefer selling quickly and getting it over with.”

The sale could earn the brothers at least 2 million euros ($3.2 million), said Pierre Veron, a patent lawyer in Paris.

For the complete story see Bloomberg.com or click here